Zooplancton de la région de Nosy-Bé : 6. Ptéropodes, hétéropodes : première partie. Espèces holonéritiques et néritiques-internes : contribution à l'étude d'une baie eutrophique tropicale

@inproceedings{Frontier1973ZooplanctonDL,
  title={Zooplancton de la r{\'e}gion de Nosy-B{\'e} : 6. Pt{\'e}ropodes, h{\'e}t{\'e}ropodes : premi{\`e}re partie. Esp{\`e}ces holon{\'e}ritiques et n{\'e}ritiques-internes : contribution {\`a} l'{\'e}tude d'une baie eutrophique tropicale},
  author={Serge Frontier},
  year={1973}
}
Creseis acicula se rencontre sur l’ensemble du plateau continental, mais avec un maximum accusé dans la moitié interne. Elle forme près de la côte des populations extrémement denses, qui commencent à se développer en fin de saison sèche, puis s’étendent jusqu’au talus continental et au-delà ù la faveur de la dérive superficielle vers le large (circulation de << type estuaire ,) qui s’établit en saison humide. On constate deux maxima d’abondance, l’un de saison humide, l’autre de début de saison… CONTINUE READING