[Spontaneous keloid on the breast].

Abstract

Une femme âgée de 87 ans, antillaise, sans antécédents médicaux notables, nous était confiée pour une lésion tumorale du sein droit, évoluant depuis au moins dix ans. La lésion annulaire était apparue au dessus du sein droit, et s’était étendue progressivement jusqu’à circonscrire totalement le sein, avec un prolongement à la partie médiane supérieure allant jusqu’à l’aréole (Fig. 1 A et B). La lésion était pigmentée, bosselée, sa surface lisse, mesurait 2 cm de large avec des expansions périphériques nombreuses, et était ferme et discrètement sensible à la palpation. La patiente, ainsi que l’entourage familial, niaient toute notion de traumatisme ou de dermatose inflammatoire préalable. L’examen de l’autre sein était normal. Les aires ganglionnaires étaient libres. Un bilan biologique de routine récent ne montrait pas d’anomalie. Les diagnostics de granulome annulaire, de sarcoïdose et de chéloïde étaient évoqués. Une biopsie profonde confirmait ce dernier diagnostic, montrant une fibrose cicatricielle chéloïdienne du derme réticulaire caractéristique, avec des faisceaux collagènes épaissis, hyalinisés, désorientés, séparés par des fibroblastes hypertrophiques (Fig. 2 A et B). Il n’y avait pas d’image de granulome. Aucun traitement n’était proposé devant le caractère peu symptomatique de la lésion et l’absence de plainte esthétique.

DOI: 10.1016/j.annder.2011.12.026

1 Figure or Table

Cite this paper

@article{Bachmeyer2012SpontaneousKO, title={[Spontaneous keloid on the breast].}, author={Claude Bachmeyer and M Almebayadh and Philippe Moguelet}, journal={Annales de dermatologie et de vénéréologie}, year={2012}, volume={139 3}, pages={247-8} }