Les tumeurs rares de l’ovaire : stratégies thérapeutiques en 2010, Observatoire francophone des tumeurs rares de l’ovaire et émergence des centres de références

@inproceedings{RayCoquard2010LesTR,
  title={Les tumeurs rares de l’ovaire : strat{\'e}gies th{\'e}rapeutiques en 2010, Observatoire francophone des tumeurs rares de l’ovaire et {\'e}mergence des centres de r{\'e}f{\'e}rences},
  author={Isabelle Ray-Coquard and Patricia Pautier and {\'E}ric Pujade-Lauraine and Pierre Meeus and Philippe Morice and Isabelle Treilleux and Pierre Duvillard and J{\'e}r{\^o}me Alexandre and Catherine Lhomm{\'e} and Fr{\'e}d{\'e}ric Selle and J. R. Guastalla},
  year={2010}
}
Resume Les tumeurs rares malignes de l’ovaire representent moins de 2 % des tumeurs ovariennes de l’adulte. Il s’agit essentiellement des tumeurs germinales de l’ovaire et des tumeurs du stroma et des cordons sexuels de l’ovaire (tumeur de la granulosa et de T de Sertoli-Leydig). L’âge au diagnostic, le stade initial et le pronostic sont tres differents des tumeurs epitheliales ovariennes ; la prise en charge peut parfois s’en rapprocher. La prise en charge chirurgicale depend alors de l’âge de… CONTINUE READING