Les glandes exocrines des termites

  • André Quennedey
  • Published 2004 in
    Zeitschrift für Zellforschung und Mikroskopische…

Abstract

The sternal gland of Trinervitermes geminatus appears as a median thickening of the epidermis at the anterior part of the fifth abdominal sternite. It is lined internally with a thin basal lamina and externally with the cuticle. A few campaniform sensilla are also visible in the glandular mass. Two types of cells may be recognized. First, oval-shaped cells, containing numerous large mitochondria and dense globules; these cells having no contact with the cuticle are connected with the basal lamina by a few narrow cytoplasmic stems. Second, tall columnar cells, with vesicular endoplasmic reticulum and an apical brush border built up by microvilli and finger—like processes which reach into the cuticle. This cuticle is made of alveolous mesocuticle and a thin epicuticle perforated by “epicuticular canals”. The organ is compared with the sternal gland of other termites, particularly with the one of Kalotermes. La glande sternale de Trinervitermes geminatus correspond à un épaississement médian de la partie antérieure du cinquième sternite abdominal. Elle est bordée intérieurement par une fine basale conjonctive et extérieurement par la cuticule, quelques sensilles campaniformes sont également visibles dans la masse glandulaire. On peut y reconnaître deux types de cellules: d'abord des cellules ovalaires situées dans la partie moyenne de la glande. Elles contiennent de grosses mitochondries et des globules denses, et sont en relation avec la basale par quelques fins prolongements cellulaires. Ensuite des cellules cylindriques, bien développées, constituant toute l'épaisseur de la glande. Elles possèdent de nombreuses vésicules de reticulum lisse et une bordure en brosse formée de microvillosités et de digitations cytoplasmiques qui pénètrent dans la cuticule. Cette cuticule comprend une mésocuticule lacunaire et une fine épicuticule percée par des «canalicules épicuticulaires». Une comparaison est établie avec la glande sternale d'autres termites, en particulier celle de Kalotermes.

DOI: 10.1007/BF00306958

4 Figures and Tables

Cite this paper

@article{Quennedey2004LesGE, title={Les glandes exocrines des termites}, author={Andr{\'e} Quennedey}, journal={Zeitschrift f{\"{u}r Zellforschung und Mikroskopische Anatomie}, year={2004}, volume={121}, pages={27-47} }