L’iode 131 dans le traitement des métastases des cancers différenciés de la thyroïde

Abstract

Le cancer de la thyroïde est un cancer hormono-dépendant radio-sensible dans ses formes différenciées. Le traitement chirurgical de la tumeur primitive constitue le temps essentiel du traitement. L’iode radioactif le complète en cas de résidus cervicaux ou de métastases extraganglionnaires. Le but de cette étude est d’évaluer l’efficacité de ce traitement sur de telles métastases. Notre étude porte sur 54 patients atteints de métastases à distance de carcinomes thyroïdiens différenciés d’âge moyen de 43,7 ± 16,8 ans (extrême 15-73 ans repartis en 46 femmes et 8 hommes avec une légère prédominance du vésiculaire par rapport au papillaire, 59 versus 41 %). Le protocole thérapeutique a consisté en l’administration d’iode radioactif (131) à dose ablative (100 mCi par cure) après stimulation endogène du tissu thyroïdien. Le traitement a été jugé efficace sur la disparition de toute anomalie de fixation iodée et l’effondrement du taux de thyroglobuline. Globalement une stérilisation des sites métastatiques a été obtenue chez 19 patients soit 41 %. Ce taux s’élève à 56,6 % dans la localisation pulmonaire (17/30) mais chute à 6,6 % dans les localisations osseuses (2/30). Le papillaire quand il donne des métastases extraganglionnaires s’avère plus favorable que le vésiculaire même bien différencié (63,75 versus 25 %). L’effet antalgique bien que transitoire a été spectaculaire sur les métastases osseuses douloureuses. Les auteurs discutent ces résultats à la lumière de donnée récente de radiobiologie et de biologie moléculaire. Thyroid cancer is an hormono dependent neoplasm, radio sensible in its differentiated shapes. After surgical ablation of the primitive tumour, radio iodine completes this treatment in case of cervical remnant or extra nodal metastasis. The aim of this survey is to evaluate the efficiency of this treatment on such metastasis. Our survey was carried out on 54 patients (46 women and 8 men) with metastases of differentiated thyroid carcinomas. The average age was 43.7 ± 16.8 years (extreme 15-73 years). A slight predominance was observed with the vesicular type (59 versus 41% in the papillary type). The therapeutic protocol consisted in the administration of an ablative dose of radio iodine (100 mCi by cure) after endogenous stimulation of the TSH secretion. The treatment was judged efficient on the disappearance of all abnormal iodine uptakes and the downfall of the thyroglobuline rate. Globally, sterilization of extra-nodal metastases was obtained in 19 patients (41%). This rate rises to 56.6% in pulmonary localizations (17/30) but falls to 6.6% in bone localizations (2/30). The papillary type when it gives visceral or bone metastases proves to be more favourable than the vesicular type (63.75 versus 25%). The analgesic effect was spectacular on painful bone metastases. These results are discussed in light of recent data of molecular and radiobiology.

DOI: 10.1007/s10269-005-0138-8

Cite this paper

@article{Biyi2005Liode1D, title={L’iode 131 dans le traitement des m{\'e}tastases des cancers diff{\'e}renci{\'e}s de la thyro{\"{i}de}, author={Dr. A. Biyi and A. Doudouh and A. Zekri and M. Caoui and N. Benrais}, journal={Oncologie}, year={2005}, volume={6}, pages={600-604} }