Impact De L’Obésité Morbide Sur Le Périnée

Abstract

Volume 38 N° 2 2008 199 L’obésité morbide est définie par un BMI supérieur à 35 kg/m2. Le taux culmine aux USA, pays où 25-30% de la population serait obèse dont 25-30% avec obésité morbide. Les rares études ayant évalué son rôle sur le périnée, concluent qu’il est un facteur de risque d’incontinence anale et urinaire [1], mais la prévalence des désordres périnéaux chez ces patients est mal connue. G. Wasserberg et al. [2] ont évalué à Los Angeles en Californie, 358 obèses (BMI ≥ 35) candidats à une chirurgie bariatrique avec des questionnaires évaluant les prolapsus du périnée, les troubles de l’incontinence anale, urinaire et l’impact sur leur qualité de vie. Il était également colligé, l’âge des patientes, le poids, la taille, les antécédents obstétricaux et une co-morbidité telle que le diabète ou une hypertension artérielle. Puis ces résultats ont été comparés à une population contrôle de 37 femmes ayant un BMI 35 kg/m2 qui venaient consulter leur gynécoloque-obstétricien pour une visite de contrôle, comme cela semble organisé systématiquement pour la population générale dans cette région. Il est important de souligner l’inclusion des femmes obèses (30 < 35 kg/m2) dans la population contrôle avec peut-être une augmentation du risque de pathologies du périnée par rapport aux contrôles non obèses. En conséquence, le seuil de BMI associée à une augmentation significative du risque reste indéterminé.

DOI: 10.1007/BF02961966

Cite this paper

@article{Abramowitz2008ImpactDL, title={Impact De L’Ob{\'e}sit{\'e} Morbide Sur Le P{\'e}rin{\'e}e}, author={Laurent Abramowitz}, journal={Acta Endoscopica}, year={2008}, volume={38}, pages={199-199} }