De la « Baraka » aux affaires : La captation de ressources religieuses comme initiatrices de nouvelles routes migratoires

@inproceedings{Bava2002DeL,
  title={De la « Baraka » aux affaires : La captation de ressources religieuses comme initiatrices de nouvelles routes migratoires},
  author={Sophie Bava},
  year={2002}
}
Le commercant mouride est devenu une des figures les plus emblematiques du transmigrant, capable d'articuler places marchandes et lieux de vie transnationaux. Parallelement s'est deployee une entreprise religieuse, delocalisee et recomposee au gre des parcours migratoires. Les liens entre les activites economiques des migrants et leur gestion du mouridisme sont porteurs de sens pour qui cherche a comprendre les nouvelles formes transnationales de la migration